Samuel

Dans ma jeunesse des événements dont j’ai eu honte et encore aujourd’hui , m’ont fait me taire et me renfermé sur moi meme , car comme je ne voulais surtout pas que ces choses se sachent , je ne disais rien . Du racket , des intimidations , a partir du moment ou l’on ne dis pas ce qui nous pèse , nous devenons vulnérable et certaines personnes en profite surtout au collège et lycée .
Je pensais que personnes ne pouvait me comprendre , et c’était trop la honte de dire ces choses , trop ridicule .
Après le collège j’ai fais un CAP car bien sur mes notes étaient catastrophiques , je me donnais a fond dans le boulot meme si cela ne me plaisait pas mais comme je n’arretais pas de travailler , les gens de l’entreprise m’acceptés .
Au niveau des cours au CFA la par contre c’était extremement dure , aucune amitié et quand la pause arrivait , c’étais pour moi le pire moment et de loin , car meme si en cours j’étais beaucoup stressé , je savais que je n’avais pas a parler .Les moments passés dans se CFA furent très stressant .
Après mon apprentissage l’entreprise dans laquelle je travaillais ne m’a pas gardé , et n’aillant aucune envie de faire quoique ce soit , je me suis totalement renfermé sur moi meme . Je ne sortais plus de ma chambre , ne disais pas bonjour aux gens de passage chez moi , je parlais mal a ma famille et m’en éloigné , avec comme « remède »pour m’échapper de tout ça , le cannabis qui ne faisait que renforcé mon mal etre .
J’ai toujours cru m’en sortir tout seul en gardant tout en moi et en ne montrant rien aux autres , je me croyais quelque part plus fort que tout ce que je gardais en moi , je faisais comme si de rien n’était , car c’est vrai que si l’on ne dit pas nos problèmes  ,peu de personnes peuvent voir qu’on en a , et si quelqu’un s’en rendait compte et bien soit je niais , soit je fuyais ou alors je pouvais etre méchant .
C’est etre diffèrent , c’est etre seul meme avec des gens , se sentir exclu de ce qui se passe autour de nous ,  n’etre qu’un simple spectateur .
Ce contenu a été publié dans Phobie sociale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.